Le singe descend de l'homme

 L'homme des bois

L'homme des bois

Près de Nantes, en Sud Loire, vit une petite tribu d’oran-outangs depuis quelques années.
Un gros pacha placide y règne sans partage depuis son transfert d’une cage lointaine où il avait passé sa jeunesse. On ne l’a jamais vu grimper à un arbre, qui est pourtant à l’oran ce que le trapèze est au voltigeur. Croiser son regard avec celui de ces grands singes est une expérience troublante. 

Je m’y pose. Je m’interroge.

La bise envahissante de maman Oran

L’attention et la tendresse des mamans orans nous confondent irrémédiablement.

L’oranisation et l’hominisation ont un air de famille…