Chronique d'une mort annoncée

 
 Ce magnifique poisson perroquet condamné à la famine.

Ce magnifique poisson perroquet condamné à la famine.

Régalez-vous des films sur les récifs coralliens. Mettez-vous en plein la vue. Achetez ces films, gardez-les pour les montrer à vos petits- enfants. Aidez les aquariums d’eau de mer à survivre, ils serviront peut-être un jour à réensemencer le monde de leur beauté.

Car dans 30 ans, 90 % des récifs coralliens auront disparu, ils n'aiment pas les changements de température trop brutaux. Et l’acidification des océans, due à la dissolution du CO 2 dans les masses océaniques, augmente irrémédiablement. Et ce changement affecte tous les animaux marins qui possèdent un squelette calcaire.

Le réchauffement climatique s’accélère. Si la banquise vit ses derniers moments, partout sur terre les phénomènes climatiques sont amplifiés aussi, pour la simple raison que globalement dans l’atmosphère réchauffée, il y a plus d’énergie mise en jeu. Les ouragans devenus trop fréquents, dévastent les récifs coralliens, ces écosystèmes, vivant à fleur de l’eau, n’ont plus le temps de se régénérer.

 L'eau de mer s'acidifie. Le CO2 qui augmente dans l’air, augmente de la même manière dans l’eau en la rendant acide.

L'eau de mer s'acidifie. Le CO2 qui augmente dans l’air, augmente de la même manière dans l’eau en la rendant acide.

Les financiers, qui veulent diriger le monde l’ignorent superbement. Ils ne le voient pas. lls s’en tamponnent. Et  en contrôlant tous les grands médias, qui mentent de jour comme de nuit, ils font partager au plus grand nombre leur désintérêt absolu pour la question.

Non, messieurs les journalistes, les otages des islamistes ne sont pas décapités. Ils sont égorgés. Réapprenez ce que parler veut dire. Mais je crains fort alors pour votre emploi aux informations télévisuelles. Je pense qu’en se réappropriant un langage de vérité, vous risquez à vrai dire une mise à pied immédiate.

Car les médias sont surtout actives pour vendre des salades. Toujours plus de salades. Et bientôt de la salade immangeable. De la salade devenue toxique, à trop la dénaturer pour la vendre. Du coca-cola, disait l’autre, à rendre obèse des populations entières.

Et les banquiers, qui peu à peu, contrôlent tous les rouages de la société dépècent la planète pour la vendre, c’est leur seul but, à vrai dire, ils n’en imaginent aucun autre ! Coluche parlait des technocrates, mais maintenant ils sont avant tout banquiers : il disait qu’après avoir transformé la planète en désert, ils pensaient bien pouvoir ensuite en faire un bon business en vendant le sable !