Le soleil en pétard

 
 Crédit photo NASA/GSFC/SDO, avec filtre rouge

Crédit photo NASA/GSFC/SDO, avec filtre rouge

De temps en temps, le soleil se met en pétard. Il se couvre de taches. Il  nous envoie à nous, pauvres terriens, des masses de particules, de rayons peu sympathiques, prêts, éventuellement, à nous pourrir la vie.

578681_3083725831665_719783257_n.jpg

Heureusement, nous sommes protégés de ses courroux. La terre, notre planète bien aimée, agit comme un aimant puissant, elle produit un champ magnétique qui écarte les indésirables.

Ce champ magnétique laisse quand même filer aux pôles des particules qui peuvent être alors s'enflammer : les magnifiques et troublantes aurores boréales illuminent ces nuits extrêmes.

Mais il ya des failles.

Depuis l'observation en 1859 de Richard Carrington, un astronome amateur britannique, on sait que ses colères dépassent parfois les bornes. Et que ses grosses taches nous touchent.

En 1859, au Sud des États-Unis, des hommes et des femmes se réveillent, ils croient l'aube poindre. Ils se préparent à aller au travail. Les oiseaux se mettent à chanter, certains sont indésirés et se font même tirer dessus. En fait, il est une heure du matin.

Les télégraphistes se prennent de chataîgnes dans les doigts ; certaines se font légèrement brûler, d'autres, d'ahuris, se voient envoyer des messages avec des batteries débranchées! *

Tous ces hommes viennent d'observer les effets de la plus puissante tempête solaire de ces dernières années.

Ces tempêtes, à l'instar de nos tempêtes bien chez nous, sont d'intensité, de variables variables. Simple envoi de rayons X, pluie de protons et d'électrons, ou projection de plasma, au choix.

Tempête petite ou grosse, mesurée en nT, en nanoTesla.

552636_3083782233075_322571262_n.jpg

En 1859, c'est une grosse bulle de plasma solaire qui est écraser comme une crèpe notre bouclier magnétique. Ce rempart de 60 000 km d'épaisseur est devenu riquiqui, 1000 km, en quelques minutes.

376321_3083770112772_1091795038_n.jpg

Ces événements ne sont pas rares. La plupart du temps, on a noté simplement des aurores boréales dans les endroits incongrus, et des problèmes de télégraphie.

À partir de 1920, des soucis de la technologie sont associés.

En 1921, des incendies ont suggéré la puissance de l'événement.

 En 1942, les radars alliés sont touchés.

À partir de 1972, la télécommunication est touchée, elle aussi, et en 2003, sur le signalement de la perte d'un satellite, Midori 2.

En 2005, les systèmes GPS sont suspendus HS 10 mn.

Mais le commun des mortels rappelle, lui, de 1989. Au Canada, 6 millions de personnes sont privées d'électricité pendant 9 heures.

Au mois de Mars...

Des transformateurs n'ont pas résisté. Au même moment, aux États-Unis, la centrale nucléaire de Salem au New Jersey n'est arrêtée que 40 jours : par chance on peut  remplacer très vite le transformateur HS.

529980_3083809993769_620274139_n.jpg

 

Les effets de ces tempêtes sont de fréquence décroissante par rapport au pôle Nord. L'orientation favorable de la terre au moment du risque maximal, la période favorable à l'équinoxe, et les pays du Sud sont très peu impactés.

En Janvier 2009, la Nasa sort un rapport, mettant en garde l'ensemble des pays industrialisés sur l'effet très, très désagréable qu'aurait été une tempête géomagnétique de grande ampleur sur nos installations électriques et électroniques

Les 10 minutes d'arrêt du GPS en 2005 nous offrent un avertissement, sans frais.

Des satellites américains maintenant à l'oeil notre astre préféré. En bons météorologistes spatiaux, ils ont besoin de quelques heures, pour décider des mesures à prendre. Prévoir, c'est mieux ? Aux États-Unis, 300 transformateurs Haute Tension n'a pas résisté aux tempêtes de 1859 et 1921. La seule possibilité est de l'arrêter à temps, ce qui est possible maintenant, grâce aux satellites de télésurveillance.

On peut gérer un arrêt de fourniture électrique de quelques heures.

J e vous laisse imaginer  les scénarios d'un black-out !

 

PS Une destruction de gros transformateurs est ingérable: il faut au moins 6 mois pour fabriquer. (on n'en n 'a pas «d'avance»)

* ce sont les effets des GIC - courrants induits magnétiquement-

* tempête puissance 480 nT

 

FREQUENCE CHIFFRES

4,6 par an> 100 nanoTesla

9,4 pour 10 ans> 200

9,73 pour 100 ans> 400

2,86 pour 1 000 ans> 800

7,41 pour 1 000 000> 1,60